Skip links

Narcisse, un amour caméléon et la prouesse d’un immortel

Bienvenue dans les courts métrages du lundi ! Au programme de notre séance d’aujourd’hui : l’amour.
Amour de soi, drague carrément bizarre ou amour qui transcende les siècles… vous découvrirez des histoires singulières et passionnantes !

En bonus, on parlera du papa des génériques de film et du motion design : vous le connaissez ?
Indice : c’est un designer très influent dans les années 50/60.
Il s’agit du très grand Saul Bass, bien sûr !

Montez le son, mettez vos vidéos en mode plein écran : c’est parti !

Petite intro : miroir, mon beau miroir…

Depuis l’Antiquité, l’humain aime se raconter des fables. Ces courtes histoires attrayantes permettent de divertir et de transmettre facilement des messages et des morales.
La fable cherche donc à influencer les comportements.
Elle se veut bien intentionnée et inscrite dans son époque en aidant ses auditeurs à décrypter des comportements humains et leurs conséquences.

Et s’il y a un comportement humain qui est vivement critiqué à toutes les époques : c’est bien le narcissisme !

Narcisse, selon la mythologie grecque, est un jeune homme tombé amoureux de son reflet.
Il passa sa vie à se regarder.
Tant et si bien… qu’il se transforma en fleur (la narcisse) et fana.

Une histoire bien amère qui nous invite à penser que si l’on s’aime trop soi-même, c’est le malheur assuré !
Je vous laisse bien sûr être votre propre juge sur cette question.

Voici Narcissus, une version de cette fable, revisitée par le studio Gunner.

Un caméléon pas très pro en matière de drague

Avez-vous déjà vu… un caméléon qui drague dans le métro ?

Fou rire ou énorme sentiment de gêne… les sentiments sont partagés !

Ce film d’animation en 3D récompensé partout dans le monde est réalisé par Marc Briones et Alan Carabantes.

L’amour d’un immortel

Nous sommes en 2446. L’humanité court à sa perte et un être immortel tente l’impossible dans un long voyage dans l’espace.

A sun will always sing est un chef d’œuvre contemplatif qui ne manque pas de nous faire réfléchir.
Si vous souhaitez vous en imprégner pleinement, n’hésitez pas à le regarder deux fois si vous le pouvez pour mieux comprendre la scène 1.

Ce court métrage d’animation réalisé par le talentueux studio Yeah House de Détroit est en anglais. Vous avez la possibilité d’activer les sous-titrages anglais ou de lire ma traduction FR ci-dessous.

Traduction FR, A sun will always sing.

Je pense que je comprends, à présent, pourquoi les humains tuent. Pourquoi ils frôlent la destruction de leur propre planète.

– Ton cœur est avec moi pour toujours
C’est parce qu’ils meurent.
Mais moi je ne mourrai jamais.
Titre : un soleil chantera toujours
Depart de la Terre, 4 heures
– Tu te sens prêt ?
– J’ai été prêt
– Ce n’est pas ce que j’ai demandé
(Il tousse)
– Mon Dieu, tu n’as même pas de poumons
– Est-ce que tu regrettes ?
– Regretter quoi ?
– L’enfant que Rafael et toi avez choisi de m’envoyer
– Tu n’as pas à me poser cette question
– Je ne sais pas comment on va y arriver… sans lui
30 ans à couvrir. Année 2446
– Est-ce que tu te sens seul entre les appels ?
– Comme le vaisseau, il y a des complexités sans fin et un sentiment de calme
– Et en tant que Benjamin ?
– Ton cœur est avec moi pour toujours
Ils l’ont enterrée à côté de Rafael
Je l’ai appelée Rafaela
Et son monde sera différent
Elle n’aura pas à faire les mêmes erreurs
Elle m’aura, moi, pour lui raconter les histoires de la planète terre, de ses parents Rafael et Jasmina qui ont tout donné pour lui offrir un meilleur futur
– Ton cœur est avec moi pour toujours

Bonus : Saul Bass, le papa du motion design

J’en profite pour vous faire une courte définition du motion design. On parle souvent d’animation et de courts métrages d’animation ici.
Et toutes ces notions sont assez proches en fin de compte.

L’animation, c’est le fait d’utiliser des techniques pour donner vie à une image.

On parle d’animation traditionnelle lorsque ce sont majoritairement des illustrations qui prennent vie, image par image (chaque image étant en général réalisée à la main). Les meilleurs exemples sont les anciens dessins animés Mickey Mouse par exemple.

Le motion design quant à lui désigne l’art d’animer du graphisme. Le graphisme c’est un ensemble d’éléments visuels : le texte, les images simplifiées que l’on appelle pictogrammes, des illustrations. Le tout étant créé dans le but de faire passer un message.

Au début des années 1950, un designer du nom de Saul Bass, armé d’une paire de ciseaux et de papier a su briser la monotonie des génériques de films. Et ce fut d’une grande utilité car à cette époque, les génériques étaient diffusés au début du film : bonjour l’ennui !

Je continuerai à vous parler de Saul Bass la semaine prochaine ! Voici le générique qui influence encore les motions designers aujourd’hui : Anatomy of a murderer.

Beaucoup d’informations cette séance…
mais j’espère que ces courts métrages d’animation ont pu vous donner l’inspiration dont vous aurez besoin cette semaine !

Excellent lundi à vous !

pictogramme illustration fabrique

Leave a comment